Coronavirus. « Pour un indépendant, c’est angoissant »


Merci à Ouest France pour son article. Les médias sont réellement indispensables dans cette drôle de période.

Voici l’intégralité de mon témoignage ici, qui date de la 2ème semaine de confinement :

Petit groupe de formation WordPress à Lamballe

J’ai ouvert il y a 2 ans et demi un organisme de formation (mWeb formation), basé à Lamballe. Ma mission est l’appropriation du web et des réseaux sociaux par toutes tailles d’entreprise, pour communiquer et gagner en visibilité. Pour le moment, je suis la seule formatrice intervenante dans cet organisme. Il est ma seule source de revenus.

J’interviens directement dans les entreprises, mais aussi très souvent à l’Hôtel Les Caps de Lamballe pour des formations de groupe ou individuelles.

Toutes les formations (en présentiel) annulées ou reportées

Comme beaucoup la semaine dernière, j’ai été surprise par le confinement et j’ai dû cesser brutalement mes activités prévues depuis des mois. Toutes les formations ont été annulées ou reportées.

Pour un indépendant, c’est angoissant. Une perte de mes revenus et aucune visibilité sur les mois à venir. Je pense à tous les indépendants et chefs d’entreprise qui sont dans le même désarroi.

Je ne vois pas de retour à la normale – me concernant – avant septembre prochain. L’activité de formation est en effet très saisonnière : très peu de personnes se forment l’été, et sur les vacances scolaires d’une manière générale.

Une prise de conscience des enjeux sanitaires

Bien sûr, même si chacun peut avoir des craintes légitimes pour son propre avenir, ce qui me préoccupe, c’est bien sûr l’enjeu de santé publique. Alors on oublie ses angoisses, on reste fort et on devient des héros ordinaires en ne sortant pas de chez nous !

L’enjeu, c’est d’éviter le plus possible l’engorgement des services de soin. Permettre aux personnels de santé de ne pas être trop débordés face à l’afflux des malades en état grave. Alors, on reste chez nous !

Une remise en question des méthodes de travail

En tant normal, le rythme de vie d’une formatrice indépendante est effréné !! Entre l’animation des formations et l’énergie que cela demande, la préparation, l’administratif (dossiers de formation), la prospection et la gestion de son entreprise… On travaille – à certaines périodes de l’année – la journée, le soir et le week-end ! J’étais dans une telle période, ça s’est arrêté d’un coup ! Alors que faire de ce temps !?

Ce moment est en même temps une vraie CHANCE : pouvoir se poser, réfléchir, se remettre en question et développer enfin toutes les idées qu’on avait en tête ! Je peux faire tout ça, maintenant. Tout en gérant mon quotidien.

J’avais aussi démarré une démarche de certification qualité de mon organisme de formation. Cela m’a demandé beaucoup de temps et de travail, ainsi qu’un investissement financier important. J’ai suivi une formation d’accompagnement, et il me reste des améliorations à faire. Je devrais me faire certifier en septembre, si tout se déroule comme prévu !

Des formations en distanciel, mais de qualité

L’un des nombreux projets que j’avais en tête lorsque je n’avais « pas le temps », c’était justement des formations à distance. Eh bien, nous y voilà ! Pour moi, une formation à distance, ce n’est pas juste de la visio !

Je vois ça d’une manière globale : des contenus sur ma plateforme de formation, des supports PDF, des vidéos, des exercices, de la mise en pratique et enfin des temps individuels ou de regroupement, en visio-réunion ou par téléphone. Tout cela avec un programme bien défini et séquencé. À personnaliser pour chacun. Et dans le respect des exigences qualité de la formation professionnelle !

J’ai passé ma première semaine à organiser tout cela, à tester des applications, à échanger et à rechercher des informations. J’ai même expérimenté avec quelques stagiaires qui n’avaient pas encore terminé leur parcours avec moi. Comme les enseignants des écoles, j’ai donc organisé ces dernières formations dans l’urgence et avec les moyens du bord !

Je suis allée vite, car j’ai la chance d’avoir justement des connaissances dans les outils du web. Maintenant, je me sens prête et je vais commencer dès cette semaine à proposer des formations en groupe et à distance (notamment le stage qui était prévu : « Animer sa page Facebook professionnelle – niveau 2 »).

On verra si quelques personnes sont intéressées. Cela peut par exemple intéresser des commerçants, indépendants ou de nouveaux entrepreneurs, qui d’habitude n’ont pas toujours « le temps », eux non plus. Mais j’ai conscience que chacun est préoccupé par son quotidien et ses questionnements sur l' »après » !

Et l’avenir ?

Comme je l’ai dit plus haut, l’avenir me semble flou et incertain, mais je reste positive et optimiste. C’est ma nature ! En tous cas cette période aura remis en question mes formations, sur le long terme. Je proposerai sans doute des stages mixtes : présentiel (quand la situation nous le permettra) + un temps en distanciel, pour approfondir ses connaissances et prendre plus de temps de mise en pratique, à son rythme.
En attendant, j’espère de tout cœur que tout le monde reste bien confiné pour enrayer l’épidémie le plus vite possible, et que les plus fragiles soient bien protégés.

Prenez soin de vous.

Voir l’article du Ouest France


A propos de Mélanie

Mélanie Scoubart est formatrice numérique, spécialisée dans la communication internet des entreprises (TPE, PME, artisans et professions libérales).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.